French French

Il existe maintenant une solution à l’un des problèmes que rencontrent le plus souvent les personnes présentant une perte auditive : se concentrer sur les sons de leur choix. Une nouvelle étude réalisée par le fabricant Oticon démontrerait que les aides auditives changent radicalement la vie de leurs utilisateurs en stimulant la capacité naturelle du cerveau à organiser et à prioriser les sons. Les technologies développées dans Opn S™, renforceraient la capacité du cerveau à séparer les sources sonores et permettent aux malentendants de participer aux conversations avec beaucoup plus de facilité*. Grâce à ces technlogies les utilisateurs pourraient se concentrer sur les sons de leur choix dans un environnement bruyant, même en présence de plusieurs locuteurs, comme par exemple au restaurant ou dans une soirée. Parce que ces technologies aideraient le cerveau à fournir une expérience sonore plus naturelle et à créer des conditions nettement plus favorables au suivi des conversations, les malentendants pourraient alors avoir des interactions sociales bien plus riches. Rencontre avec le fabricant Oticon. 

Avec une perte auditive, le cerveau est pris en otage

L’aptitude à pouvoir écouter ce que l’on veut sans être dérangé par le bruit ambiant est l’un des problèmes, sinon le principal, des personnes présentant une perte auditive. Le cerveau est littéralement pris en otage par la perte auditive, dépourvu d’une partie des informations dont il a besoin pour organiser les sons, leur donner ou non de l’importance et leur donner un sens. Les aides auditives traditionnelles se concentrent généralement sur une seule source sonore et tentent de supprimer tout le reste. Or, cette méthode peut surcharger le cerveau avec des informations imprécises et rendre la compréhension et donc la communication difficiles ; surtout dans un contexte bruyant où les sons s’entremêlent.

Des études prouvent qu’il est possible de stimuler le fonctionnement naturel du cerveau

Une nouvelle méthode d’analyse par EEG[1] (Electro-Encéphalogramme), destinée à mesurer objectivement comment le cerveau organise les sons, a démontré que les aides auditives Opn S™ aideraient le cerveau à séparer les sons et à mieux organiser la scène sonore. D’une certaine manière elles rétablissent la capacité naturelle du cerveau à séparer les sons et à se concentrer sur ceux qu’il considère importants. Cette capacité à analyser l’environnement et à se concentrer sur les sons importants est ce que nous appelons « l’attention sélective ». L’étude de l’activité cérébrale en réaction à la présence de paroles et de bruit a permis de mettre en évidence l’apport positif d’Opn S™ sur l’attention sélective de ses utilisateurs. Il a été prouvé scientifiquement qu’ils sont mieux à même de se concentrer sur la voix de leur choix. Ces utilisateurs trouveraient aussi beaucoup plus facile de distinguer les voix qui les entourent et donc de déplacer leur attention d’une voix à l’autre.

Dans une conversation à deux et dans un milieu bruyant, l’aide auditive Opn S™ permettrait au cerveau d’améliorer sa perception du locuteur principal de 10 % et celle du locuteur secondaire de 95%. Dans le même temps, le bruit est réduit par le cerveau de 50%.

« Comprendre la parole demande un effort important lorsqu’on présente une perte auditive, surtout dans les environnements bruyants ou lorsque plusieurs personnes parlent en même temps, et le cerveau en pâtit. Une personne qui ne peut pas se concentrer sur le locuteur de son choix ou sur les sons qu’elle veut écouter va trouver la communication, et donc l’interaction sociale, extrêmement difficile et épuisante », explique Thomas Behrens, responsable du département Audiologie pour Oticon. «En améliorant sans cesse la capacité à mieux comprendre la parole et à réduire l’effort d’écoute produit par le cerveau grâce aux innovations technologiques, nos aides auditives changent la vie. Le soutien vital qu’elles apportent au cerveau permet aux utilisateurs d’accéder plus pleinement au monde qui les entoure, en élargissant littéralement leur espace perceptif. »

 Pour en savoir plus : www.oticon.fr

 * pour les personnes présentant une perte auditive non complexe légère à modérée

[1] mise au point avec des chercheurs indépendants dans le cadre d’un grand projet de recherche européen, et réalisée par les chercheurs du centre de recherche Oticon d’Eriksholm