French French

Au travail, les bonnes pratiques pour mes oreilles

Le premier geste, pour faire attention, est d’y penser : l’environnement sonore a un impact sur l’oreille, de même que les substances chimiques altèrent le souffle ou les vibrations, le squelette. La nuisance se produit dans l’atelier ou sur le chantier où des machines grondent parfois au-delà du seuil de pénibilité indiqué par la loi de 2016, de 80 dB, sur 8 heures, 600 heures par an. Mais, même au bureau, dès 60/70 dB, la parole perd de son intelligibilité, un babillement incessant requiert un effort d’attention… C’est le fameux “effet cocktail”.

Au travail, l’exposition sonore, brutale ou sournoise, soudaine ou diffuse, peut générer les troubles les plus divers

Depuis bientôt un mois, l’été bat son plein et comme tous les ans, la saison estivale est synonyme de festivals. En France, pas moins de 300 manifestations musicales sont prévues cette fin juillet et en août !

Dans le cadre de sa campagne « Nos Oreilles, on y Tient », l’association JNA cherche à sensibiliser le grand public sur l’importance de prendre soin de ses oreilles, notamment quand on aime la musique. Les marraines de l’association, le groupe L.E.J lance un message de prévention fort, aux côtés de la JNA.

La campagne « Nos Oreilles, on y Tient » est un temps fort national pour faire résonner le message de prévention JNA : aimer la musique, c’est prendre soin de ses oreilles

Voici quelques bons gestes qui contribuent à maintenir et entretenir son dynamisme :

• Offrir un temps de récupération à son système auditif au cours de la journée et le temps de sommeil nocturne ;

• Protéger son système auditif des expositions sonores toxiques soit par le port de Protecteurs individuels contre le bruit, soit en s’extrayant de l’exposition (au-delà de 80 dB il devient nécessaire et indispensable de porter des protections individuelles contre le bruit) ;

• Limiter l’intensité et la durée d’écoute de musique via écouteurs ou casques.

• Porter des aides auditives lorsque nécessaire afin d’éviter déclin cognitif et retrait social.

Réaliser un bilan complet de son audition tous les 3 à 5 ans

21 juin et l’été s’installe. Avec lui reviennent les envies d’huile solaire, de salades, de soirées en terrasse et d’être au top de la séduction. Vos oreilles contribuent à rester en forme et à développer la qualité de ses relations sociales. Comment ? Quelques conseils à bien entendre pour profiter des beaux instants de l’été.

Réduire la fatigue et le sentiment de lassitude en offrant un temps de récupération à ses oreilles

9 Français sur 10 sont convaincus que de bonnes capacités auditives contribuent à la qualité des relations sociales (*). Les expositions sonores au cours de la journée créent un stress acoustique sur les cellules sensorielles de l’oreille et in fine une gêne de compréhension de la parole. La fatigue

Campagne Sante Auditive au Travail 2020

bannière web pour webzine