French French

L'allongement de la vie, une nouvelle philosophie de vie, une nouvelle philosophie économique

Attention, une révolution sociétale est en cours. La fin du "retrait" à partir de 60 ans est révolue. Le vieillissement de la population implique aussi de vieillir dans l'entreprise. Cela s'accompagne d'un changement de la conception de la vie, du vieillisement et de l'économie. 

Si la génération silencieuse, celle d'avant la seconde guerre mondiale a évolué dans l'idée de se mettre en retrait  de la vie professionnelle et de laisser la place aux jeunes, cette conception n'est plus valide. Les boomers sont une génération tampon et les X vont devoir changer de perspective. Dans The LongevityEconomy, le fondateur du MIT

Grâce aux aides auditives, des zones du cortex auditif sont stimulées. Ces stimuli ne s'arrêtent pas là. Par interconnexion neuronales, cette première vague enclenche l'activation d'autres connectomes. La mémoire auditive va aussi faciliter l'accès à des sons qui n'étaient plus perçus. L'entraînement auditif apparaît comme un moyen de décupler les apports des équipements et d'amplifier le phénomène de plasticité cérébrale. 

J’entends mais je ne comprends pas…


Notre audition est constituée de 3 parties :


- Une partie qui capte le son, l’oreille

- Une partie qui transforme la vibration du son en impulsions nerveuses électriques, la cochlée située dans l’oreille interne

- Les aires auditives du

Perdre en audition vers 55 ans demeure psychologiquement difficile à assumer. Pourtant, il s’agit d’un phénomène naturel avec l’avancée en âge, au même titre que la vue baisse ou que les rides s’installent. Le phénomène de presbyacousie, autrement dit la baisse de l’audition due à l’usure des cellules sensorielles de l’oreille, concerne à la majorité de la population.

Trop longtemps, la société a considéré qu’il n’y avait rien à faire pour la combattre. Or, assumer une baisse d’audition pour mieux y faire face devient aujourd’hui un leitmotiv santé afin de rester en forme. L’objectif est de faciliter le fonctionnement de votre cerveau auditif et de lui éviter d’être mis en difficulté pour décoder les informations qui lui sont

Les acouphènes désignent des bruits entendus, de manière continue ou intermittente, “dans l’oreille” ou “dans la tête”, sans source sonore dans l’environnement. C’est le système auditif lui-même qui génère ces siffl ements ou bourdonnements. Il s’agit d’un phénomène commun qui affecte environ 15 % de la population, à un moment ou à un autre d’une vie. Dans 95 % des cas, ces acouphènes n’ont aucune gravité. La majorité des acouphènes sont dits “subjectifs”, c’est-à-dire qu’ils ne sont perçus que par le patient. Les acouphènes peuvent s’accompagner d’hyperacousie, c’est-à-dire d’une intolérance à certains sons. Selon l'enquête réalisée à l'occasion de la campagne Journée Nationale de l'Audition, 14 à 16 millions de Français souffriraient de

Campagne Sante Auditive au Travail 2020

bannière web pour webzine