French French

Le concept de santé auditive invite à considérer la nécessité de bien entendre pour bien comprendre comme un élément de l’hygiène de santé et de vie sociale. Il a été impulsé par l’association JNA il y a plus de 5 ans, au même titre que la prévention de l’obésité, des risques cardio-vasculaires et de la santé bucco-dentaire, etc.

“Bien comprendre” repose sur les mécanismes fragiles du système auditif.

Deux lois essentielles et universelles les régissent.

1) La fragilité des cellules sensorielles

Seules 15 000 cellules sensorielles servent de courroie de transmission des informations au cortex auditif qui lui, a la charge de décoder et de donner du sens aux informations reçues.

Selon les estimations de l’association JNA, sur la base des enquêtes réalisées en 2014 et en 2018, 14 à 17 millions de Français seraient concernés par ces symptômes d’acouphènes passagers ou permanents. Ces sifflements ou bourdonnements dans les oreilles peuvent survenir à tout moment et à tout âge en raison des pratiques d’expositions sonores qui vont provoquer une usure prématurée des cellules sensorielles de l’oreille. 6 % de la population serait également affectée par une intolérance à certains sons. A ce jour ces symptômes pourtant invalidants ne sont pas reconnus parmi les handicaps invisibles. Pourtant !

Un constat fort. L’oreille demeure le parent pauvre du suivi médical des Français.

Pourtant, la santé auditive des

En l’absence ou en présence de stress psychologique, l’anxiété peut créer des sentiments envahissants de peur, d’inquiétude et de crainte. Lorsque l’anxiété devient excessive, elle peut être classifiée sous la dénomination de « troubles de l’anxiété ». Nous ressentons tous une anxiété face aux incertitudes de la vie. Nous avons peur de tomber malade, de perdre des êtres chers, de vivre seul.e, de ne pas être aimé. Cette émotion est normale tant qu’elle permet de jouer un rôle dans notre capacité à nous adapter aux événements. Toutefois, l’étude réalisée par l’équipe du Pr. Franck Lin a mis en exergue que l’anxiété était plus forte chez les personnes ayant perdu en capacités auditives et n’ayant pas mis en place de solutions de maintien

« Je souffre d’acouphènes et je recherche des conseils pour mieux vivre avec »

Christian, 54 ans, Montluçon

14 à 17 millions de personnes souffriraient d’acouphènes en France dont 7 millions de manière permanente selon les différentes enquêtes réalisées par l’association JNA (*) Les acouphènes sont des sifflements ou bourdonnements et autres petits bruits entendus par la personne elle seule. La cause de leur survenue n’est pas toujours précisément connue et probablement multifactorielle mais aujourd’hui leur installation après traumatismes sonores aigus ou chroniques est de plus en plus fréquente. Les acouphènes, qu’ils soient continus ou non, peuvent devenir une vraie gêne dans la vie quotidienne.  Si

L’enquête JNA-IFOP « Le Smartphone : ami ou ennemi de notre santé auditive ? » pointe que c’est au sein de la population des 15-17 ans que les modes d’utilisation des smartphones sont les plus inquiétantes pour leur audition. C’est ainsi une véritable alerte à vigilance que lancent les experts de la JNA.

Durée d’écoute de la musique sur smartphone : 7 jeunes sur 10 l’écoutent plus d’une heure par jour

La durée d’utilisation quotidienne pour 71 % des 15-17 ans est supérieure à 1 heure par jour, et 25 % supérieure à 2 heures par jour.

Par comparaison, à l’inverse, 72 % des plus de 35 ans écoutent moins d’une heure de musique sur leur téléphone.

Volume sonore élevé ou modéré

Campagne Sante Auditive au Travail 2020

bannière web pour webzine