French French

Dans notre société de communication, les oreilles sont constamment sollicitées. Elles sont un outil fondamental de lien et de traitement des informations quelle que soit la situation de travail. Elles participent à donner à l’être humain au travail la capacité d’agir et d’interagir. Il est nécessaire au quotidien de leur donner la capacité de suivre le rythme dans la durée. Pourquoi ? Comment ?

Donner la capacité aux oreilles de gérer les situations dites compétitives de Bruit

Pour être décodées par le cerveau, les informations doivent d’abord lui parvenir. Et c’est là le rôle des mécanismes universels de l’oreille. Plus les stimuli sont aisément décodables et plus leur traitement est rapide. Mais l’omniprésence du bruit génère un stress acoustique représentant un grain de sable dans les rouages. Les difficultés de décodage seront d’autant plus grandes que l’intensité sonore du bruit viendra s’ajouter à son omniprésence. Ce déséquilibre est source de pertes de concentration, de stress et de fatigue touchant les performances individuelles et collectives. Ces difficultés qui peuvent être momentanées grâce à de bonnes pratiques sont d’autant plus exacerbées en cas de pertes auditives non repérées. Mieux gérer le bruit sur les espaces de travail prend un tout autre sens en intégrant ces connaissances universelles.

Lever rapidement le voile de l’ignorance sur le rôle de l’audition sur le développement de l’être humain

Tout comme la lumière bleue des écrans, les mauvaises postures, une mauvaise aération des locaux, etc., les expositions sonores sont source de dégradations. Ne pas considérer les besoins physiologiques de l’oreille est préjudiciable à l’être humain au travail. Les déséquilibres s’opèrent bien en-deçà du seuil réglementaire de 80 dB ; seuil où le danger de destruction de cellules devient imminent.

Développer une nouvelle écologie santé performance du bruit dans l’entreprise

« Il y a pire que l’invisible, c’est l’ignorance ». Il est urgent de contrecarrer les effets de décennies d’ignorance de la place fondamentale des 3 fonctions clés de l’audition et de développer une approche de prévention primaire. C’est ainsi qu’il sera possible de donner du sens à la gestion du bruit dans les réflexions de construction ou de rénovation d’espaces de travail, à la nécessité du port de protections individuelles contre le bruit, aux actions d’accompagnement à la mise en place de solutions auditives (approche curative). Alors une dynamique vertueuse santé-performance pourra naître dans l’entreprise.

Les experts de l’association JNA, association neutre et indépendante, appellent donc l’ensemble des acteurs de l’entreprise et les pouvoirs publics à se mobiliser afin de mettre en place tout ce qui est possible pour atteindre l’objectif de « tout mettre en place pour éviter toute souffrance physique et mentale au travail». Plus qu’une idéologie humaniste, il s’agit là d’un incontournable dans les essentiels à l’épanouissement de l’être humain au travail.

Campagne Sante Auditive au Travail 2020

bannière web pour webzine