French French

1 actif sur 2 se dit gêné par le bruit et les nuisances sonores sur son lieu de travail (*). Cette gêne n’est pas sans conséquences sur la santé et la performance. Le stress acoustique peut contribuer à une plus grande charge cognitive, source de tension et de fatigue. Une des solutions testées par le Laboratoire de Performance Humaine de Haworth est la diffusion de sons de la nature. Il ne s’agit pas de masquer le bruit, mais d’amener les personnes à relâcher la pression.

Bruit des feuilles dans le vent, eau de la source qui coule, chants des oiseaux. Ces sons font partie de l’expérience humaine depuis les origines. Jusqu’à l’ère industrielle, ils faisaient partie de notre vie quotidienne. Les référents de l’étude ont effectivement pu

Enquête Ifop- JNA « Comprendre la parole au travail, un défi ? »

 

Le télétravail ne contribue pas à régler les impacts du bruit sur la santé auditive, et peut même parfois les aggraver….

Plus d’un actif sur deux en télétravail (53%) déclare être gêné par le bruit et les nuisances sonores sur son lieu de travail. Pour plus de 80% des télétravailleurs, la pollution sonore a des répercussions sur leurs comportements et dégrade leur qualité de travail. Alors que la gêne auditive provoque des difficultés de compréhension de la parole lors de conversations téléphoniques pour 50% des actifs en poste, cette proportion s’élève à 65% chez les télétravailleurs. Cette nouvelle enquête initiée par l’association JNA montre aussi qu’il serait

Dans notre société de communication, les oreilles sont constamment sollicitées. Elles sont un outil fondamental de lien et de traitement des informations quelle que soit la situation de travail. Elles participent à donner à l’être humain au travail la capacité d’agir et d’interagir. Il est nécessaire au quotidien de leur donner la capacité de suivre le rythme dans la durée. Pourquoi ? Comment ?

Donner la capacité aux oreilles de gérer les situations dites compétitives de Bruit

Pour être décodées par le cerveau, les informations doivent d’abord lui parvenir. Et c’est là le rôle des mécanismes universels de l’oreille. Plus les stimuli sont aisément décodables et plus leur traitement est rapide. Mais l’omniprésence du bruit génère un

Il y a un Avant le confinement avec les open-spaces bruyants, fortement décriés. Il y a un Après, après l’expérience du télétravail pour un grand nombre. Est-ce que la formule magique résiderait dans une généralisation du travail à distance pour régler le problème du bruit et de ses impacts santé ? Avis des experts de l’association JNA.

 

Avant. 7 collaborateurs sur 10 (*) déclaraient des difficultés de compréhension de la parole pendant leur temps de travail. Ils indiquaient alors des répercussions sur leurs capacités de concentration, sur leur état de fatigue et de lassitude, sur leur nervosité.

#EtAprès. Avec l’expérience du télétravail, certes le niveau ambiant général de bruit s’avère moins élevé mais l’oreille

Campagne Sante Auditive au Travail 2020

bannière web pour webzine