French French

Les architectes et donneurs d’ordres sont de plus en plus attentifs à l’esthétique et à la fonctionnalité des ensembles qu’ils construisent ou rénovent. Ils réfléchissent en revanche moins à la qualité acoustique et à la personnalité sonore de ces environnements. Pourtant c'est bien aux espaces de s'adapter à l'homme et non l'inverse.

Cécile Regnault professeure en architecture et chercheure définit les bienfaits d'un esthétisme sonore pensé.

Le sonore est une matière vivante qui nous échappe au moment même où on cherche à la décrire. Parce qu’il nous échappe, nous avons du mal à l’intégrer dans nos projets. La métaphore de l’eau aide à mieux identifier les caractéristiques de cet environnement : le son se propage comme

Api Pro Santé existe depuis plus de 20 ans et mise sur l'innovation pour convaincre à faire sien son PICB. L'enjeu est là aujourd'hui : de passer d'un objet subi à "un ami qui vous veut du bien". Comment favoriser ce changement collectif mais aussi individuel?

JNA : 59% des actifs en poste de travail se disent gênés par le bruit et les expositions sonores subies sur leur lieu de travail et cela ne concerne pas que les actifs des secteurs de l’industrie et de la construction. Ce score augmente de 7 points en 1 an. Quelle est votre analyse ?

Api Pro Santé : La prise de conscience est une bonne chose. Pendant longtemps on a cru qu’il fallait faire avec le bruit. Or à partir de 80 décibels il y a un risque sur l’audition

Les aides auditives nous accompagnent tout au long de la journée. D'elles dépend notre dynamisme pour gérer les réunions, les conversations téléphoniques et autres entretiens. Longtemps décriée, la durée d'apport d'énergie par les piles est travaillée de manière à permettre de suivre l'intensité de la vie active. Entretien avec Rayovac, l'un des fabricants de piles.

JNA - Aujourd’hui, l’intensité de la vie active au travail sollicite énormément les aides auditives. Celles-ci dépendent de la capacité des piles à fournir l’énergie nécessaire sur l’ensemble de la journée, comment intégrez-vous ces contraintes dans vos recherches ?

Rayovac: Nous travaillons en étroite collaboration avec les utilisateurs d'appareils

Api Pro Santé existe depuis plus de 20 ans et mise sur l'innovation pour convaincre à faire sien son PICB. L'enjeu est là aujourd'hui : de passer d'un objet subi à "un ami qui vous veut du bien". Comment favoriser ce changement collectif mais aussi inviduel?

JNA : 59% des actifs en poste de travail se disent gênés par le bruit et les expositions sonores subies sur leur lieu de travail et cela ne concerne pas que les actifs des secteurs de l’industrie et de la construction. Ce score augmente de 7 points en 1 an. Quelle est votre analyse ?

Api Pro Santé : La prise de conscience est une bonne chose. Pendant longtemps on a cru qu’il fallait faire avec le bruit. Or à partir de 80 décibels il y a un risque sur l’audition. Tous les

Campagne Sante Auditive au Travail 2020

bannière web pour webzine